Healing Dance 1

PRÉREQUIS : INTRODUCTION AU WATSU OU A HEALING DANCE OU WATSU 1

 

Une histoire courte et une vue d'ensemble de la "Healing Dance".

 

 

En 1990, alors résidant à Harbin, source Thermale en Californie. 

Alexandre George étudia le Watsu de son fondateur, Harold Dull. Après le cours il a commencé à expérimenter et improviser dans les bassins chauds de Harbin, influencé par sa formation de danseur, par son expérience en tant que praticien du travail de Trager, et par les qualités de l'eau elle-même.

 

Après avoir étudié le Wata (Waterdance) en 1993 d'Arjana Brunschwiler, un nouveau développement dans l'espace et en trois-dimensionnalité a pris forme dans ses mouvements expérimentaux. A partir de ce moment, Alexandre avait créé une branche latérale de Watsu, quelque chose encore plus coulant, encore plus dansant, et, en vérité, quelque peu flamboyant.

 

La "Healing dance", comme s'appelle maintenant la technique qu'il a innovée, s'est raffinée par la simple joie du mouvement, afin de découvrir son plein potentiel thérapeutique. 

 

La "Healing dance" a beaucoup d'aspects variés, tous basés sur la puissance guérisseuse du mouvement. Le praticien établit une connexion empathique avec le bénéficiaire et il est formé pour refléter toutes les impulsions cinétiques naissantes. Comme un chef d'orchestre, il établit un champs rythmique au début de la séance par le souffle, son mouvement et état d'esprit. A tout moment il recherche le rythme de la conscience qui permet au bénéficiaire de sentir les réverbérations psychologiques du mouvement a l'intérieur de son être. Le mouvement est appliqué comme médecine et soigneusement dosé, entremêlé de pauses reposantes dans des sanctuaires en position tranquille, pour laisser a l'intégration tout ses effets. Le praticien "danse" le bénéficiaire de l' "Hdance", qui lui, a une expérience de grâce et de beauté, menant parfois à des ressentis émotionnels plus profonds.

Dans la "Healing Dance" la séance entière a lieu au-dessus de la surface de l'eau, pourtant elle obtient plusieurs des mêmes réponses expérimentées en séance de WaterDance (sous l'eau). 

Le prestataire apprécie le même plaisir de danser, apportant la grâce du mouvement au bénéficiaire.

 

La forme suit les tendances naturelles du corps se déplaçant dans l'eau dans une variété de vagues, d’ondulations, cercles et schémas de huit. Les jambes ainsi que tout les parties du corps sont libres d'éprouver la sensation de l'eau, glissante et caressante.

 

Les positions de sanctuaires, les lâchés, les étirements créatifs, et transitions, y compris le Vortex et le Matador, font partie de ce niveau.

Les étudiants apprennent les principes d'associations et de reflets, ils exemplifient le déplacement en produisant un champs rythmique, tout en appliquant une technique corporelle avancée pour pouvoir voyager sans à-coup dans la piscine pour créer "les courants virtuels”.

 

 

La danse se situe entre le message subliminal de chaque mouvement et le subconscient du bénéficiaire. Ce qui a ralenti ou a cessé de se déplacer dans la psyché est inspiré à se réveiller par une participation joyeuse/espiègle. Ainsi, l'aspect guérisseur vient de l'intérieur. 

 

 

La grande variété des mouvements étudiés pendant l'apprentissage initial de la "Healing dance" mets en évidence comment l'eau et le corps peuvent naturellement se mettre en résonance. 

Des énergies bloquées sont libérées par plus de trente vagues et

spirales hydrodynamiques, aussi bien que par des mandalas spatiaux divers, sous forme de cercles, de schéma en 8 et ainsi que d'autres façons, libérant et ré-animant le corps. La "Healing dance" tire profit de la pleine trois dimensionnalité de l'eau avec de larges mouvements dynamiques.

Une multitude de techniques sophistiquées et de mécaniques corporelles sont utilisées; par exemple en se déplaçant en déséquilibre pour créer non seulement de plus grands mouvements, mais également d’autres plus subtiles et sensibles. 

 

L'essence de la "Healing dance" est écoulement, liberté et

légèreté. Plus le vocabulaire des mouvements augmente, et plus les

étudiants deviennent confiants pour improviser et répondre

aux besoins du bénéficiaire.

 

Le premier appel de la "Healing dance" est à ceux qui aiment l'eau et

les étirements, ceux qui souhaitent éprouver la beauté et la grâce, et s'abandonner à la puissance du mouvement. Plus que n'importe quelle autre technique aquatique, c'est une danse. 

 

 

 

 

La "Healing dance" pourrait être traduite comme une musique silencieuse, se composant d'impulsions rythmiques, de pressions, de contacts et de mouvements joués sur le système proprioceptif du corps.

 

Prochain cours de 

“Healing Dance” 1 :

 

 

  • Lavey-les-Bains, Suisse

avec Georges Künzler

 

     Du Dimanche 23 Novembre (19h.)

au Vendredi 28 Novembre (18h.)  2014

 

Plaquette

Infos